Australie

Du 5 janvier au 1er février 2012

26 janvier 2012 – Road trip dans l’Outback

On laisse derrière nous la Great Ocean Road et on s’enfonce dans les terres par la Dukes Highway (« la route des Ducs », Sic !). Les paysages changent tous les 50 km. Forêts denses, puis plaines vallonnées jaunies par le soleil, puis des hectares de vignes à hauteur de la région du Koonawara. Quelques autruches ont failli rencontrer la voiture au sortir d’un bois. Pause à Port Germein, ville morte, célèbre pour sa jetée en bois d’1,4km de long. (Vérifiée : traversée en 1650 pas pour 16, 20 minutes).

En avançant dans l‘Outback, on aperçoit au loin de la fumée. Une voiture brûle. On se sent seul dans cet environnement hostile. Des cadavres de kangourous et de vaches mangés par les vautours ornent le bas côté. Bienvenue dans le bush ! Le thermomètre approchait les 35C° au sortir de Port Augusta, il s’arrêtera à 42C° à Coober Pedy. Coober Pedy, ville plantée en plein désert au milieu des tas de sable formés par les mines d’opales. La première rencontre avec cette ville fantôme est étrange. Rues désertées, vie en léthargie, tout se concentre sur les restos, églises et bars souterrains. On reprend la route dans une toundra très sèche sur plusieurs centaines de kilomètres. Puis, la route devient plus belle. La terre rouge argile contraste avec le vert des arbres naissants. Au détour d’un virage, le mythique rocher orange se dévoile. Uluru trône sur cette immensité. Ça y est, la raison de ces milliers de kilomètres s’offre à nous !

Lorsque nous partons au petit matin pour visiter le site, des milliers d’oiseaux sortent dans un spectacle saisissant. Ils déboulent par nuées, tels des insectes, font la course avec le van, puis changent de cap devant le pare-brise, nous montrant leurs ventres couleur vert fluo. Sur le site d’Uluru, nous faisons à pieds les 10 km du tour du rocher. Ce n’est pas un simple caillou rouge. Creusé de caves naturelles formées par la roche et le vent, les aborigènes avaient investi ce lieu pour s’abriter, y chasser et y vivre. L’ensemble est impressionnant. Un spectacle de nature hallucinant doté d’un héritage culturel. Plus que les mots, ce sont les images qui illustrent le sentiment ressenti devant Uluru et la magie qui s’en dégage.

Un peu plus loin, le site de Kata Tjuta , aussi nommé « les Olgas » est éblouissant. On pénètre au milieu des gorges formées par ces énormes rochers rouges, ronds comme des poupées russes (d’où leur surnom !). Plus que leur hauteur, c’est la couleur ocre et leur forme presque surnaturelle qui marque les esprits.

******************************************************************************************************

22 janvier 2012 – Le Wilson Promontory


Découvrez le parc du Wilson Promontory, point le plus au sud de l’Australie avant la Tasmanie. Reportage et vidéo ici.

******************************************************************************************************

15 janvier 2012 – On the road to wilderness

Nous voilà partis de Sydney, la radio crachant des airs de rock, folk et country. Nous avalons les premiers kilomètres par le sud en direction de Jervis Bay sur la Princess Highway, la bien nommée qui traverse un enchaînement de parcs nationaux. La route joue à cache cache avec la mer. Elle monte puis descend, dévoilant ses charmes au détour d’une côte ou d’un virage. C’est bien là que le voyage prend son sens ; dans la route elle-même.

Une fois passés le parc du Wilson Promontory et Melbourne, la Great Ocean Road* s’offre à nous. Cette route est considérée comme une des plus belles au monde. Elle sillonne le long de la montagne, la mer azur en contrebas. Les nuages persistent et c’est un peu la Grey Ocean Road** que nous abordons, mais la nature est saisissante de beauté. Les vagues crachent des surfeurs émergeant de l’écume et les rochers sculptés par la mer et le vent semblent veiller sur cette immensité. C’est la plus belle partie de la route. Les fameux rochers des « 12 Apôtres » ne mâchent pas leur réputation. Ces 8 pics (sic) rocheux rongés par l’érosion, aux couleurs or et sable sont majestueux, plantés là, en pleine mer, tandis que les falaises de la côte semblent reculer petit à petit. « L’île de l’Arche » puis le « London Bridge » nous offrent des paysages « carte postale » similaires. Ici, le temps s’est arrêté et la mer veille à ce qu’il ne reprenne pas son cours.

Dans les terres, la route rencontre des forêts primaires où on débusque des Koalas dormant sur les branches d’eucalyptus, parfois juste au-dessus de nos têtes. On est attendris par ces espèces de gros nounours qui jouent les pachas sur leurs branches.

* « La grande route de l’océan »

** « la grise route de l’océan »

******************************************************************************************************

11 janvier 2012 – Road trip sur le départ


Quoi de mieux que de parcourir le mythe australien en van ? Voici l’itinéraire :  de Sydney à Adélaïde par la côte en passant par la célèbre « Great Ocean Road », puis direction Ulluru par le bush et le désert à la découverte du fameux « Ayer Rock ». Le retour vers Adélaïde se fera par la « Barossa Valley » et ses vignes. Près de 4500 km à boucler en 18 jours : le précédent record croate* (en termes de Km par jour) est sérieusement menacé !

* Cf précédent voyage.

Une carte pour vous donner une idée de l’immensité de ce pays !

************************************************************************************

8 janvier 2012 – Sydney, le rêve australien éveillé

« Sydney ». Quand j’étais petite, la simple évocation de ce nom me faisait tendre les oreilles et ouvrir des yeux gros comme ça. Je garde un vague souvenir d’un album de Tintin qui m’avait marqué et puis ensuite, des images glanées ici ou là. J’imaginais une ville où règne une atmosphère paisible, d’ouverture d’esprit, une générosité ambiante. La simplicité et la beauté d’une ville de bord de mer, avec le dynamisme d’une mégalopole. Je ne m’étais pas trompée. A peine un pied sorti de l’avion, on est profondément marqués par l’accueil réservé par les Australiens. Le cœur sur la main, le sourire aux lèvres. Ils sont juste très heureux de vous filer un coup de main ou de vous renseigner.

Ce sentiment de bien être immédiat se poursuit lorsque nous arrivons chez Tim, dans le quartier de Kings Cross. Il nous accueille dans son superbe appartement, grand loft d’une centaine de mètres carrés, où trois terrasses offrent une vue sympa sur le quartier et sur les Chauve-souris renardes qui viennent voler à la nuit tombée. Nous partons en vadrouille à la découverte de la ville. Nous rallions le célèbre Opéra House et le Sydney Harbour Bridge par le jardin botanique et la promenade Macquaries. Nous croisons au moins 150 joggeurs en 30 minutes. Ajoutés aux 90 nageurs qui enchaînent les longueurs dans la piscine olympique, c’est tout vu : Sydney est la ville du culte du corps et de la santé. Nous remontons à travers le quartier des « Rocks » qui conserve les vestiges de l’architecture européenne, et qui aujourd’hui s’habille d’une douce ambiance un brin rétro chic assez agréable.

Il n’est pas rare de croiser en plein quartier des affaires un surfeur avec sa planche qui sort du métro. À quelques minutes de ferry au Nord de Sydney, la plage de Manly, qui n’a rien à envier à Biarritz ou Lacanau, est l’un des hauts lieux de surf, où se réunissent aussi les familles.

En un mot, Sydney nous a conquit.

8 Comments to “Australie”

  1. Tim dit :

    Hey guys,

    Great photos and wonderful to have you visit Sydney. I look forward to hearing and seeing how your journey down south to Victoria goes. Thanks again for cooking that lovely meal the night before you left.

    George says ‘bonjour et gardez la dance.’

    Warm wishes,
    Tim

  2. nico dit :

    Quels branl…rs ces koalas !

    Bonne continuation on the road !

    La bise

    Nico

  3. natasa dit :

    bonjour, je suis très fiair de vous pour le tour du monde et je voulai vous dir merci pour la vidéo de kangourou et koala

  4. dimitri dit :

    Bonjour,

    Votre video êter vraiment bien et j’ai eu de la chance de voir des kangourous et les koalas êter vraiment tros bos.

  5. daniel B et melis dit :

    Commen sonT des kanghourous et les coalaS est ce que la mer est bien???

    comment c’est labas ? l’ocean indien est comment?

  6. selma dit :

    Bonjour,
    j’ai vraimment aimé votre vidéo avec les kangourou et les koala c’était génial .

  7. daniel A et elodie dit :

    J’ai bien aimé votre vidéo et j’ai bien aimé les kangourou et les koala.Et moi j’ai trop bien aimé toutes la vidéo;

    • Olivier dit :

      chers Daniel A et B, Melis, Elodie, Selma, Dimitri et Natata

      Merci pour vos messages! oui, la mer est magnifique ici, elle est bleue turquoise et l’eau est chaude. Nous nous sommes baignés hier. C’est l’hiver pour vous, mais ici, c’est l’été en Australie. Il fait presque 30C° ! On a adoré les Koalas, car nous avons pu en voir beaucoup et à l’état sauvage. Ce matin, nous avions des Kangourous qui mangeaient tranquillement autour de notre van. Une maman avec son petit dans la poche!! Ils ne sont pas très peureux et on peut les approcher!
      Merci encore et continuez bien !! Bientôt nous allons changer de continent pour l’Amérique du Sud.
      Bonjour à toute la classe.

      Laure et Olivier

Get in Touch

Laure et Olivier

  • Australie
  • Australie
  • Australie