Home Carnets de route Lubéron à vélo

Lubéron à vélo

1er mai 2014 : partage du virus du voyage à vélo

Depuis la traversée du Laos à vélo, ça nous démangeait encore dans les jambes, comme des fourmis dont on arriverait pas à se débarrasser. Alors quoi de mieux que de partager l’expérience à 6 et d’essayer de refiler le virus aux autres ? Au programme, quatre jours, direction le sud de la France pour 300 km de vélo.

Vous vous demandez… « seulement 4 jours ? » , « juste dans le sud ? »… « ils nous ont habitué à mieux !! » Oui, mais si on regarde les choses autrement, au regard de notre quotidien qui a repris son cours, au regard des rencontres faites durant ces dernières années après notre retour du tour du monde, au regard de la vie qui file à toute vitesse, au regard de notre si beau pays qui offre de belles images en ouvrant simplement les yeux… Et bien, si on regarde les choses de cette façon là, 4 jours de vélo dans le Lubéron, entre potes, ça vaut tout l’or du monde.

Alors, voilà, nous sommes partis de Forcalquier, jeudi 1er mai, après….5h de route (oui, bon, personne n’avait vraiment prévu que le village de Mens fermait à la circulation chaque 1er mai de l’année… et là, vous me demandez :  « mais pourquoi vous êtes passé par Mens ? » Bon, il y a des choses qui doivent rester secrètes, pour la beauté de l’instant, donc vous ne saurez rien !)

Jour 1 : Nous voilà garés à Forcalquier, occupant les 3/4 du parking avec nos vélos, sacoches étalées, outils divers, chambres à air…etc. C’est parti sous le soleil pour une cinquantaine de kilomètres. Nous nous arrêtons à côté de Viens, dans un petit coin sympa pour bivouaquer. Mmh, la bonne bière au bar du village pour se requinquer ! (quand je vous parlais de tout l’or du monde!)

Jour 2 : Du dégât dans les rangs ! La météo est menaçante (genre gros cumulus bien gris). Dur dur réveil pour Anne qui est malade et qui choisit de rallier Apt avec Rémi, pour faire une petite journée de pédalage et histoire de voir si sa santé s’arrange. Les quatre autres partent à l’assaut de la vallée des ocres. Au programme, visite des ocres de Rustrel, pour retrouver Rémi à Apt au déjeuner (humm l’aïoli, nos papilles s’en souviennent encore) et faire le restant de la route vers Maubec (Anne, n’allant pas mieux, a sauté dans le premier train).

Jour 3 : Grand ciel bleu et la banane au réveil, on part direction Lourmarin, Cucuron, puis Vitrolles en Lubéron. En bref, c’est un enchaînement de petits villages perchés (P*$@# de montée à Vitrolles!!) d’églises aux clochers ajourés, de murs en pierres, de champs de lavandes et de cerisiers, de petites routes qui sillonnent. C’est beau quoi!  On profite des marchés sur la route pour se concocter des salades aux p’tit oignons ! C’est 90 bornes plus loin qu’on se pose à côté de Beaumont de Pertuis, dans un champ peuplé par de minuscules escargots blancs qui s’accrochent à tout ce qui se présente sur leur passage  (Notons qu’un escargot aura voyagé sur le vélo de Camille jusqu’à la plage des Mottets, 15 jours plus tard.)

Jour 4 :  Last day et c’est en filant vers Manosque, puis Forclaquier qu’on s’offre un dernier petit marché sympathique ainsi que notre bonne bouteille quotidienne de vin local pour notre déjeuner au milieu des vergers. 17h, voitures chargées, on reprend la direction de nos montagnes pendant que d’autres poursuivent plus au sud vers St Guilhem le Désert…Mais ça, c’est une autre aventure!

Merci à Anne, Camille, Rémi, et Ben pour leurs coups de pédales, leur bonne humeur, les attaques dans les côtes (et les quelques cyclos qui ont pris leur retraites depuis) et les bonnes bouteilles débouchées!

Laure et Olivier.

 

No Comments Yet.

Leave a Reply

Get in Touch

Laure et Olivier

  • Lubéron à vélo
  • Lubéron à vélo
  • Lubéron à vélo