Home Carnets de route Laos – Entre Mékong et montagnes

Laos – Entre Mékong et montagnes

Du 3 octobre au 6 novembre 2011

5 novembre 2011 – Trek au cœur de la jungle

Nous rentrons de  3 jours de trek dans la région de Luang Nam Tha. Trois jours à arpenter les forêts denses. De belles rencontres dans les villages Lanten et Khamu avec notamment quelques sourires échangés sur les bancs de l’école. Pour voir le compte-rendu : ici !

*************************************************************

31 octobre 2011 – Visages locaux et gallinacés

S’il est un son que nous avons sans doute le plus entendu durant ce mois passé au Laos, c’est bien le chant du coq. Pas très exotique, nous en convenons, mais tellement réel. Dans n’importe quelle ville, même au cœur du centre de Ventiane, les coqs (car il convient définitivement de l’écrire au pluriel) nous réveillent chaque matin, ou plutôt chaque nuit. Dérèglement d’origine lao ou simple envie de chanter nous n’en savons rien, mais ce qui est sûr c’est que le premier chant se fait entendre vers 3h du matin. Et…à ceux qui se poseraient la question, non, on ne s’y fait pas, même à la longue !

Autre petit air de France que le chant du gallinacé : le son percutant de la boule de pétanque qui frappe le sol, souvent agrémenté du son du verre de lao-lao qui trinque. Jouer un sport de « Farang » passe encore, mais à condition que l’alcool soit local. Le Laos est une ancienne colonie française et l’héritage ne réside pas seulement dans les panneaux de signalisation de l’administration, mais également dans ces parties de pétanques endiablées que l’on a croisé au fil des kilomètres avalés. Ici, à Nong Khiaw, petit village de campagne, cette partie de pétanque au pied de la station de bus nous a semblée presque irréelle tant elle s’accordait parfaitement au charme de l’endroit.

On ne peut achever notre périple au Laos sans vous emmener un peu sur les flots du Mékong à Luang Prabang et vous faire découvrir des petites tranches de vie sur la rivière Nam Ou à Nong Khiaw.

Nous avons acheté nos billets comme tout le monde, mais, parce qu’on est les derniers sur l’embarcadère on se retrouve dans une pirogue minuscule qui a le luxe incroyable d’avoir de vrais sièges en skye, tandis que les autres se sont contentés de sièges en bois taille XXS. Deuxième privilège : l’arrêt complètement inattendu à la station essence fluviale de Luang Prabang. Le concept est en gros le même que sur la terre ferme. Le tangage complexifie néanmoins le remplissage du réservoir !

Se déplacer sur les eaux des rivières au Laos offre l’opportunité de voir défiler devant nos yeux comment la vie s’organise autour de ces cours d’eaux, ressources naturelles indispensables aux laotiens. Hommes, femmes, enfants, embarquent les bras chargés de vivres et de vêtements pour rejoindre leur village de l’autre côté de la berge. Les uns pêchent en plongée ou à la barque au filet, tandis que les autres cultivent leurs jardins le long des pentes descendant sur le Mékong. Vers 16h, alors que le soleil commence à décliner, le fleuve se transforme en terrain de jeu inépuisable pour les enfants qui rentrent de l’école. Puis, au coucher du soleil les familles s’y baignent pour la toilette quotidienne.

Quand la nuit tombe, le défilé des pirogues et des bateaux s’apaise pour laisser place au ronronnement paisible des flots, scintillant à la lueur de la lune.

*************************************************************

25 Octobre 2011 – L’allemandenshort…


Luang Prabang… site exceptionnel au milieu de collines verdoyantes et de monts couverts de forêts tropicales, ville fluviale, royale, à taille humaine, classée au patrimoine de l’Unesco; tous les ingrédients sont réunis pour un séjour inoubliable… mais, malheureusement, c’est sans compter sur le tourisme et ses effets pervers. Plus qu’un long discours, une simple citation dénichée au fil de nos lectures pour mieux comprendre notre sentiment après ces quelques jours :

« De tous les touristes, il y a une figure redoutable, et bien connue, qui fait frémir les jeunes gens dotés d’un sac à dos. Je veux bien sûr parler de l’allemandenshort : l’allemandenshort désigne un gros touriste, âgé de plus de 40 ans et doté d’un bedon confortable sur lequel repose un caméscope. Il a un short, c’est entendu. Il voyage en groupe, parfois en famille, jamais seul. Contrairement à une idée couramment admise, l’allemandenshort n’a pas nécessairement la nationalité allemande. C’est ce que l’on appelle un faux ami. En effet, le concept dépasse largement la cadre de la Germanie. L’allemandenshort peut très bien être hollandais ou danois. Il est facilement autrichien, cela va sans dire. Il ne faut pas se voiler la face : il  lui arrive d’être français ; plutôt au nord d’une ligne Besançon – Le Havre (…). » Julien Blanc-Gras

Et voilà comment le charme d’un lieu fabuleux s’écroule sous le poids du tourisme. Cela nous amène, chacun d’entre nous, à réfléchir sur son impact, que l’on soit touriste ou voyageur.

*************************************************************

16 octobre 2011 – Boun Xouang Heua

Nous avons assisté à la Fête des Eaux à Vang Vieng, l’occasion de voir les spectaculaires courses de pirogues sur la rivière Nam Song. Pour voir l’ensemble du compte-rendu et la vidéo c’est ici !

*************************************************************

12 octobre 2011 – Un tour de scoot en basse campagne

Après un mois passé en Thaïlande, nous avons gagné le Laos début octobre. Après quelques jours à Ventiane, nous avons mis cap sur Vang Vieng et sa région. On surnomme cette partie du Laos la « Baie d’Along Lao », tant elle ressemble aux paysages bien connus du Vietnam.

Pour en avoir le cœur net, nous avons loué un scooter et sommes partis à la découverte de la campagne lao. Le périple s’est avéré un peu plus sportif que prévu !!

4 Comments to “Laos – Entre Mékong et montagnes”

  1. Adri dit :

    Superbe le Laos en scoot!
    Bon voyage les loulous.

  2. marie et michel dit :

    Magnifiques photos et vidéos qui nous amènent à partager presque les odeurs, les efforts et les ambiances que vous traversés.
    Les couleurs donnent une lumière étonnante ces courses de pirgoues.
    bisous doux

  3. nico dit :

    Salut les Loulous!

    Pour ce qui est des allemandenshort, je vous rassure, Laos-USA, meme combat !

    Heureusement qu’il reste des moyens comme le scout’ pour aller se ballader sur les contre-allees!

    Toujours un plaisir de suivre votre periple!

    La bise,

    Prenez soin de vous.

    Nico

  4. Sarah dit :

    Un superbe parcours que vous avez réalisé, le Laos est le pays le plus ressourçant que j’ai pu visiter. Très belles photos également :)

Get in Touch

Laure et Olivier

  • Laos – Entre Mékong et montagnes
  • Laos – Entre Mékong et montagnes
  • Laos – Entre Mékong et montagnes