Home Carnets dansés Thaïlande – Le Fawn Thaï

Thaïlande – Le Fawn Thaï

Au détour d’une rue du marché de Chiang Raï, nous entendons quelques bribes de musique traditionnelle. Nous nous arrêtons afin d’écouter les musiciens. Quelques minutes plus tard, des danseurs font leur apparition, en costumes, très maquillés, prêts pour une représentation de danse traditionnelle. Nous prenons place et nous nous laissons porter.

La danse traditionnelle thaïe a de multiples formes. Elle peut être divisée en deux catégories principales correspondant d’une part à la culture classique et  d’autre part à la culture populaire. Dans les deux genres, la danse retrace très souvent des épisodes de l’histoire du pays. La danse classique thaïe comprend les genres « Khon », « Lakhon » et « Fawn Thaï ». La danse populaire comprend des formes comme le « Likay » et de nombreuses danses régionales.

Le « Fawn Thaï » est un genre de danse classique, qui s’accompagne de musique régionale traditionnelle. Cette danse est apparue dans les régions du nord de la Thaïlande. Elle a été inventée puis enseignée par Chao Dararasami, originaire de Chiang Mai et fut présentée à la cour royale de l’ancien royaume de Siam. À l’origine, les troupes étaient formées au sein de la cour, où la beauté, la performance et la précision des danseurs étaient le clou de chaque spectacle. Aujourd’hui, le Fawn Thaï appartient toujours à la tradition royale, mais les danseurs viennent de toute la Thaïlande et font partie de la population locale. La danse est enseignée partout. Ainsi, de nombreuses variétés de Fawn Thaï sont apparues, différentes selon les provinces.

Le Fawn Thaï, est habituellement dansé par 4 à 12 danseurs. Pour certaines grandes occasions, ils peuvent être jusqu’à 100 danseurs sur scène. Il y a 5 formes de Fawn Thaï : le « Fawn Tian » ou la danse des bougies, le « Fawn Leb » ou la danse des ongles, le « Fawn Ngiew » ou la danse des écharpes, le « Fawn Marn Gumm Ber » ou la danse du papillon, le « Fawn Marn Mong Kol » ou la danse dite « joyeuse » ou « danse du bonheur ».

Chacune de ces danses possède son costume, ses accessoires, son tempo et ses mouvements propres et chacune est accompagnée par un orchestre traditionnel thaï. Il existe, au sein de ces 5 styles, des chorégraphies différentes et des variations.  Ces danses n’ont pas de signification particulière. Elles sont appréciées pour leurs qualités esthétiques, par la richesse des costumes et des coiffures. Ce qui prévaut demeure la beauté qui émerge de chaque geste, de chaque main, des accessoires, plus que d’un éventuel message véhiculé.

Nous pensons avoir assisté à une présentation de la danse des écharpes ou de la danse du bonheur car les autres types de danses sont facilement reconnaissables à leurs accessoires. Ayant eu quelques difficultés à obtenir des informations précises sur les chorégraphies auxquelles nous avons assisté, nous ne pouvons donner plus d’éléments pour comprendre ces danses. Néanmoins, nous vous laissons admirer la technique, la précision et la souplesse des mouvements de mains et de pieds, ainsi que la beauté des costumes.

Get in Touch

Laure et Olivier

  • Thaïlande – Le Fawn Thaï
  • Thaïlande – Le Fawn Thaï
  • Thaïlande – Le Fawn Thaï